EN SAVOIR PLUS

Retrouvez les termes techniques pour mieux appréhender votre bière
Le monde de la bière et du brassage utilise parfois des termes techniques qui ne sont pas forcément connus du grand public. Nous allons essayer ici de vous donner quelques clefs de compréhension afin de mieux savoir appréhender une bière uniquement avec sa description « technique ».
Nous avons fait le choix d’indiquer des valeurs numériques concernant les caractéristiques de nos bières. Le taux d’alcool, là, nous sommes tous d’accord, pas besoin d’explications…
En revanche, en ce qui concerne la couleur de la bière et son amertume, ces données sont bien moins communes sur les bières « commerciales » distribuées en supermarchés.

L’amertume d’une bière est caractérisée par une unité appelée IBU.

IBU

International Bitterness Unit (IBU) est le chiffre qui caractérise le degré d’amertume de la bière lié à son houblonnage. Le houblon contient des acides (alpha et béta) qui permettent la conservation de la bière, et lui apportent aussi son côté amer. Mais attention, en fonction du style de bière (taux d’alcool, corps, base maltée, type de houblonnage, etc…) l’amertume ne sera pas ressentie de la même manière, disons que c’est un repère (certaines bières dépassent les 100 IBU). Une bière à 18 IBU avec un taux d’alcool bas et un corps très léger sera perçue plus amère qu’une bière à 25 IBU avec un taux d’alcool plus élevé et un corps plus lourd (plus de sucre résiduel). Vous n’êtes pas un grand fan d’amertume, ne vous laissez pas piéger par un nombre d’IBU plus élevé que les bières que vous appréciez d’habitudes, vous pourriez être agréablement surpris… Tentez l’expérience avec nos bières Blonde Triple, Rousse et Noire.

La couleur d’une bière est caractérisée par une unité appelée EBC.

EBC

European Brewery Convention (EBC) est le chiffre qui caractérise la couleur de la bière suivant une codification propre à l’Europe. La couleur étant influencée par l’utilisation de malt ou grain plus ou moins torréfiés. Une blonde est en théorie en dessous des 18 EBC. Les bières dites noires se situent vers les 60 EBC (et plus). En dehors de la couleur, ce chiffre permet aussi de savoir si la bière exprime des arômes et saveurs de malts, car les malts plus foncés (plus touraillés (torréfiés)) développe des arômes plus marqués. Tout comme pour l’amertume, certaines personnes n’aiment pas les bières dites « Noires » à cause de leur goût prononcé de malts torréfiés, mais encore une fois, tout dépend du corps de la bière, et de son taux d’alcool, qui une fois bien accordés permettent de rendre agréable à la dégustation des bières qui au premier abord ne vous aurez pas intéressées. Goûtez notre Poule Sournoise pour en avoir le cœur net !

Nous parlons souvent de « corps » de la bière.

Corps

Le corps de la bière est caractérisé par la quantité de sucre résiduel présents dans la bière finie. On ne parle pas ici de sucres ajoutés mais d’utilisation de certains malts et de techniques de brassage qui permettent de transformer certains sucres extraits du malt en sucres complexes que les levures n’arriveront pas à transformer en alcool. Suivant les techniques de brassage employées, il est donc possible de conserver une partie des sucres dans la bière finie. Ceci permet suivant les cas de venir accompagner une amertume ou un taux d’alcool plus élevé, afin de proposer des bières les plus harmonieuses possible. Goûtez nos bières Noire Sournoise et Blonde Triple Robuste
pour en avoir le cœur net.

Extraire encore plus de saveurs grâce au houblonnage à cru.

Houblonnage à cru

L’utilisation du houblon dans la fabrication de la bière permet un apport d’amertume et de principe actif (acide alpha et béta) qui conservent la bière. Pour extraire ces acides conservateurs, le houblon a besoin d’être bouilli dans le moût afin que les principes actifs soient solubilisés. Mais le houblon n’est pas utilisé uniquement pour cela. Suivant les variétés utilisées, le houblon peut contenir une grande quantité d’huiles essentielles aromatiques. Ces huiles aromatiques sont complexes à préserver et s’évaporent très vite lors du processus de brassage. D’autres techniques sont donc utilisées afin de permettre au houblons d’exprimer de manière plus importante leur richesse aromatique. Le houblonnage à cru consiste en l’ajout de houblon lors du processus de fermentation, lorsque que le moût est à basse température (inférieur à 25°C), ceci permet d’éviter le phénomène d’évaporation des huiles essentielles et d’apporter à la bière finie une grande richesse aromatique dépourvue d’amertume. Envie de goûter à des saveurs houblonnées, testez nos Poules Blonde Audacieuse, Rousse Gracieuse et Blanche Originale.

Vous voulez en savoir plus, c’est simple, passez me voir à la brasserie !

 Une discussion autour d’une dégustation seront bien plus efficaces ! Au plaisir de vous voir !